Dar Al Maghrib

 Contexte

Selon les dernières estimations, la marocaine résidant à l’étranger (MRE) compte près de 4,5 millions de personnes, dont 70% ont moins de 45 ans et environ 20% nées à l’étranger. Elle représente aujourd’hui un grand enjeu pour le Maroc et ce à tous les niveaux (économique, politique, socio-culturel..).

   Cette communauté connait des mutations socioculturelles successives et profondes s’opérant dans un contexte d’importants changements : la maitrise des langues des pays de résidence,  augmentation des naturalisations, hausse des installations définitives dans les pays d’accueil, attachement à la nationalité acquise, participation à la vie politique et engagement civique dans les pays d’accueil, mariage mixte…; de ces mêmes mutations ont résulté de nouveaux besoins et attentes.   

 Cadre général 

Conformément aux Hautes Directives contenues dans les discours de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI Que Dieu l’Assiste, ainsi que dans la constitution, notamment l’article 16 stipulant que le Royaume du Maroc«(…) s’attache au maintien et au développement de leurs liens humains, notamment culturels, avec le Royaume et à la préservation de leur identité nationale.», le gouvernement marocain œuvre sans cesse pour la consolidation des liens avec les marocains résidant à l’étranger, notamment à travers une politique d’animation culturelle visant la promotion de la culture et des langues marocaines auprès des Marocains du monde.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le Programme des Centres Culturels marocains : « DAR AL MAGHRIB » dont le premier a été inauguré  à Montréal en juin 2012 par SAR la Princesse Lalla Hasna.

Le Programme des centres culturels marocains à l’étranger « DAR AL MAGHRIB» consiste à mettre en œuvre, dans les pays étrangers accueillant une forte communauté marocaine, des centres culturels pour renforcer davantage le sentiment d’appartenance de cette communauté à l’identité culturelle marocaine. Innovant par son ambition de rayonnement au-delà des frontières, ce programme suscite l’intérêt et l’adhésion des pays d’accueil et surtout, il enthousiasme les jeunes marocains à l’étranger, désireux de mieux connaître et apprécier leur culture d’origine.

Ce programme qui a été élaboré par le Ministère Chargé des Marocains Résidant à l’Etranger et des Affaires de la Migration en concertation avec le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et le Ministère de l’Economie et des Finances, fait appel à des partenaires multiples, institutionnels et associatifs pour mettre à la disposition des marocains du monde une offre culturelle adaptée à leurs attentes en cohérence avec les objectifs de leur intégration socioéconomique dans les sociétés d’accueil de la communauté marocaine.

Concept 

Les centres culturels « DAR AL MAGHRIB» : un lieu privilégié de promotion de la culture marocaine et de l’inter-culturalité avec les pays d’accueil :  

Les centres culturels sont conçus pour remplir les missions qui leur sont confiées en tant que :

  • Lieu d’information sur le Maroc, d’éveil et d’apprentissage des langues et culture marocaines  pour les jeunes d’origine marocaine ;
  • Pôle d’animation qui prendra en charge l’organisation de manifestations culturelles : conférences, concerts, expositions artisanales, expositions artistiques, projection de films... avec des activités d’ouverture sur la culture du pays d’accueil ;
  • Un pôle de partenariat et d’échange, chargé de la recherche et du montage de partenariats avec les pouvoirs publics et le tissu associatif local pour la programmation, le financement et la mise en œuvre  d’activités culturelles, ainsi que l’organisation de voyages de découverte du Maroc au profit des enfants MRE  et de leur concitoyens autochtones ;
  • Un pôle d’accompagnement économique : avec des activités de formation à l’insertion économique, conseil pour le montage de projets, et des informations sur les  opportunités  d’investissements au Maroc.

Une étude sera lancée incessamment par le Ministère afin d’élaborer la politique culturelle du Royaume pour les marocains du monde. Elle permettra essentiellement de déterminer les grandes lignes des différents programmes et activités à fournir à travers les Centres Culturels Marocains.  

 Organisation 

Les  centres culturels DAR AL MAGHRIB sont équipés d’infrastructures leur permettant de jouer pleinement leur rôle de promotion de la culture marocaine à travers notamment :

  • Un centre de documentation et d’information (bibliothèque avec espace de lecture, médiathèque, vidéothèque, cinémathèque, espace NTI,…)
  • Un Auditorium (spectacles, projections de films documentaires, conférences et rencontres,…)
  • des Ateliers (théâtre, céramique, cuisine, calligraphie,…)
  • Un espace d’évènements culturels (organisation et participation à diverses manifestations culturelles, scientifiques et techniques) ;
  • Des salles de cours de langue, de civilisation et de culture marocaine ;
  • Des bureaux et des salles de réunion.

Dans les perspectives du plan d’action avenir du Ministère chargé des marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, Le Programme des centres culturels marocains à l’étranger « DAR AL MAGHRIB » comprendra une dizaine de centres culturels à réaliser à l’horizon de 2022 de manière à faire un centre culturel par an dans les principaux pays d’accueil des MRE (France « Paris, Saint-Michel », Angleterre, États-Unis, Allemagne, Italie, Espagne, Sénégal).

La première phase du programme des Centres culturels  comprend sept centres :

  • DAR AL MAGHRIB à  Montréal : inauguré par SAR La Princesse Lalla Hasnaa en Juin 2012
  • DAR AL MAGHRIB à Amsterdam : Les travaux d’aménagement et d’équipement sont en cours. Ouverture pochaine
  • Centre culturel à Séville : en partenariat avec la Fondation des Trois Cultures à Séville
  • Centre culturel Daarkom à Bruxelles : en partenariat avec le gouvernement flamand et une association marocaine locale.
  • DAR AL MAGHRIB à Tripoli : Centre prêt à être mis en service
  • Centre culturel à Tunis « MABARAT MOHAMMED V » : appartient à l’association de bienfaisance marocaine à Tunis.
  • DAR AL MAGHRIB à Paris: en cours d’étude. 
Partager